• itrebucqpsy

5 questions pour éviter d'être Sauveteur

Avez-vous l’impression, de manière répétée, de ne pas agir comme vous le souhaitez, de vous laisser « embarquer » dans des situations plus ou moins conflictuelles qui semblent aboutir toujours de la même façon et qui vous procurent un certain malaise ?


Je vous propose 5 questions à vous poser avant d’agir :

  1. Est-ce de ma responsabilité d’intervenir ? Ou bien : Suis-je concerné ?

  2. Ai-je la compétence ?

  3. Ai-je envie de le faire ?

  4. Suis-je inviter explicitement à intervenir ?

  5. Fais-je plus de 50 % du travail ? Ou bien : La personne fait-elle sa part ?


5 oui ? Allez-y !

4 oui et un non ? Interrogez le non pour comprendre ce qu’il cache, avant d’agir…

Plus de 2 non ? Ne bougez pas, vous allez être en posture de Sauveteur…

En analyse transactionnelle, le Sauveteur cherche à aider, à rendre service. Pour qu’il se sente bien, il faut qu’il trouve quelqu’un à aider. Il considère que les autres ne peuvent pas y arriver par eux-mêmes. Il s’agit d’un mécanisme inconscient.


Cette position est socialement valorisée, bien vue mais au final elle peut être douloureuse et épuisante. Le Sauveteur ignore la capacité des autres à penser et agir par eux-mêmes.


Le but de ces 5 questions est de laisser à chacun la possibilité de prendre sa part de responsabilité dans ses relations avec les autres et dans sa vie. Et cela permet ainsi de sortir des jeux psychologiques.


Un jeu psychologique correspond à une série de transactions (d’échanges) cachées, complémentaires, progressant vers un résultat bien défini. Ces échanges sont récurrents, répétitifs, apparemment plausibles mais avec des motivations cachées.


Stephen Karpman, médecin psychiatre américain et grande figure de l’analyse transactionnelle, a conçu un diagramme, appelé le triangle dramatique, qui permet d’analyser ces jeux psychologiques. Outre le Sauveteur, vous pouvez être en position de :

- Persécuteur : il vise à mettre l’autre en position d’infériorité pour se rassurer. Il a une attitude exagérément critique, négative, il considère qu’il est meilleur que les autres.

- Victime : elle se sent impuissante, elle se dit qu’elle ne peut pas s’en sortir sans l’aide des autres. Elle peut chercher un Sauveteur qui va lui proposer son aide… ou un Persécuteur qui va la rejeter ou la rabaisser.


Le jeu psychologique est une de nos façons de structurer notre temps, mais il est douloureux et « pompe » beaucoup d’énergie à ceux (celles) qui y participent. Ce n’est pas toujours facile de l'éviter car il répond à des besoins insatisfaits et se déroule hors du champ de la conscience.


Ce petit questionnaire est un des outils pour éviter d'y jouer trop souvent.



pixabay.com 13/05/2021









19 vues0 commentaire